COVID-19 : Le KAIPTC suspend ses activités et programmes

Pandémie de coronavirus ou COVID-19 : Le KAIPTC suspend ses activités et programmes

Le Comité de gestion exécutif (EXECOM) du Centre International Kofi Annan de Formation au Maintien de la Paix (KAIPTC) a suspendu les stages, programmes et activités de formation prévus, ainsi que les voyages et réunions internationaux, suite à l’apparition de cas de coronavirus au Ghana la semaine dernière.

Ces mesures de précaution ont été prises pour éviter la propagation de COVID-19 au Centre.

Sur le plan international, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que la maladie à coronavirus (COVID-19) était une épidémie mondiale. Le Président de la République du Ghana, de son côté, a émis le 15 mars 2020 des directives détaillées demandant à toutes les organisations et institutions publiques de prendre les mesures nécessaires pour réduire la propagation de COVID-19, étant donné la découverte récente de cas confirmés au Ghana.

Bien avant l’enregistrement des cas importés au Ghana, le Centre a convoqué une réunion de sensibilisation pour l’ensemble de son personnel le 4 mars 2020. Cette réunion a mis en avant les règles de prévention que chacun doit observer pour assurer sa propre sécurité et celle de ses collègues et des proches. Parmi ces mesures de précaution, une “disposition interdisant de se serrer la main” a été instituée. Le Centre a également installé des distributeurs électroniques de désinfectant pour les mains à destination de son personnel et de ses clients.

Le Centre reste en contact avec le Ministère de la Santé et surveille la situation en vue de revoir les décisions prises, le cas échéant.

Le Centre s’engage auprès de ses employés, de ses partenaires, des stagiaires, des étudiants, de ses fournisseurs et du grand public à contribuer à la prévention et à l’endiguement de la maladie à COVID-19 au Ghana.

 —————————————- 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter le Service des Affaires institutionnelles du Centre International Kofi Annan de Formation au Maintien de la Paix (KAIPTC) au numéro +233302-718200 poste 1104/1203 ou +233 550 303030. Vous pouvez également nous contacter via nos pages Facebook et Twitter : @kaiptcgh et sur Instagram @kaiptc. Pour en savoir davantage sur le KAIPTC, veuillez consulter notre Site Web : www.kaiptc.org.

À propos du Centre International Kofi Annan de Formation au Maintien de la Paix :

Le Centre International Kofi Annan de Formation au Maintien de la Paix (KAIPTC) a été créé en 1998 par le Ministère ghanéen de la défense (MoD) qui l’a mis en service en 2004. Il joue le rôle de tribune de consolidation et de partage des cinq décennies d’expériences et de compétences du Ghana en matière d’opérations de paix effectuées aux côtés des autres pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et d’Afrique. Ceci traduit la reconnaissance d’un besoin de formation pour le personnel militaire, policier et civil des deux sexes pour leur permettre de satisfaire aux nouvelles exigences posées sur les opérations de paix multidimensionnelles. Le Centre fait partie des trois (3) centres de formation d’excellence de la CEDEAO dans le domaine du maintien de la paix. Ces centres de formation ont pour mandat d’offrir des formations en maintien de la paix et en opérations de soutien à la paix (OSP) en Afrique.

Le Centre offre des formations dans les trois (3) domaines suivants : Opérations de soutien à la paix, Gestion des conflits et études sur la paix et la sécurité. Il offre également des programmes de maîtrise et de doctorat dans les mêmes thématiques. Le KAIPTC dispose d’un département de recherche de niveau mondial qui mène des recherches dans les thématiques de la paix et de la sécurité. Situé à Accra, au Ghana, le KAIPTC est une institution de renommée internationale qui a formé et instruit, depuis sa création jusqu’à ce jour, plus de 21 496 personnes.

Le KAIPTC est une organisation sensible à l’équité entre les sexes et engagée dans la promotion de l’égalité des sexes. Suite au lancement de sa politique d’égalité des sexes en 2014, le Centre a intégré les questions de genre dans ses politiques et programmes ainsi que dans ses domaines d’intervention, à savoir la formation, la recherche et l’enseignement postuniversitaire. Le Centre a mis en place une politique sur le harcèlement sexuel sur laquelle il a pleinement sensibilisé son personnel. Il a également mis sur pied un centre de soins infirmiers et de garde d’enfants ainsi qu’une politique de congé de paternité dans le but de créer un environnement de travail propice.