Cours de formation à la gestion des élections 2021 (EMTC 21)

Cours de formation à la gestion des élections 2021 (EMTC 21)

Gestion des conflits

Course Duration: 21 juin – 02 juillet 2021
Application Date: - Mar 31, 2021
Course Fee:
  • Les frais de participation sont fixés à 1.000 (mille) dollars américains. Les stagiaires prendront en charge leurs frais de voyage.
  • Terms and Conditions:
  • Les participants doivent également présenter une attestation d’assurance couvrant les frais médicaux et de voyage pour toute la durée de formation au Ghana. L'assurance médicale doit couvrir le traitement COVID-19
  • Le KAIPTC prend en charge l’hébergement et l’alimentation des stagiaires pendant toute la durée du programme.
  • En bref

    Dates du stage/durée

    21 juin – 02 juillet 2021

    Capacité du stage

    25 participants

    Groupe cible

    Acteurs de la société civile, personnel de la sécurité électorale, organisation gouvernementale, partis politiques, groupes d’observation des élections, communautés économiques régionales, organes de gestion des élections, groupes internationaux et non gouvernementaux.

    Langue du stage

    Anglais avec traduction française simultanée

    Date limite de dépôt des candidatures

    31 Mars 2021

    Introduction

    Au moment où les efforts pour l’instauration de la démocratie et de la bonne gouvernance continuent d’enregistrer des avancées dans nombre de pays en développement, la nécessité d’organiser des élections crédibles et pacifiques dans la plupart de ces pays n’en demeure pas moindre. Les élections démocratiques deviennent de plus en plus la norme, une exigence, et dans de nombreux cas, le moyen privilégié de faciliter la représentation et la participation au processus toujours prometteuses. A titre illustratif, le fait que des pays comme le Libéria, la Sierra Leone et la Côte d’Ivoire aient réussi à sortir d’années de conflits violents et à se transformer en jeunes démocraties donne matière à un optimisme prudent. Toutefois, des questions subsistent quant au rôle des élections dans la consolidation des acquis démocratiques. Les résultats des élections parfois préjudiciables et contestés suscitent des préoccupations lancinantes et parfois légitimes concernant les retombées des élections: seront-elles contre-productives, déclencheront-elles la violence, ou peuvent-elles réellement aider à avancer sur le terrain politique apparemment « incertain » et contribuer à consolider la démocratie dans la région?

    Ceci sous-tend que les règles régissant l’organisation et le déroulement des élections démocratiques reposent sur la question cruciale de la participation des citoyens et le rôle qu’ils doivent jouer afin d’assurer que le processus électoral soit à la fois pacifique et efficace et sanctionné par la proclamation des résultats escomptés. Habituellement, la gestion réussie des élections est confiée aux Organismes de gestion des élections (OGE) à cause du rôle prépondérant qu’ils doivent jouer en qualité d’administrateurs des élections et du professionnalisme dont ils doivent faire preuve dans la gestion des élections. Ainsi, les OGE sont généralement la cible des efforts visant à améliorer l’efficacité de l’organisation et du déroulement des élections afin que leurs capacités soient renforcées. Cette approche ignore complètement la question cruciale de la participation des citoyens et oublie le rôle qu’ils doivent jouer en tant qu’acteurs de la gestion des élections. Le stage de formation sur la gestion des élections, organisé par le KAIPTC, est conçu pour aider à combler ce déficit de formation.

    Stage de Formation du KAIPTC sur la Gestion des Elections (EMTC)

    Ce n’est que tout récemment que le Stage EMTC a été ajouté dans la liste des formations du KAIPTC (la première édition a eu lieu en 2012). Ce stage offre une approche innovante sur la façon dont le renforcement des capacités visant à la promotion de la démocratie et à la conduite des élections efficaces est conceptualisé. Il marque l’abandon de la notion conventionnelle selon laquelle les OGE sont les principaux facilitateurs du succès des élections. Il estime que pour que les élections, fondement de la démocratie, soient institutionnalisées avec succès, la formation doit cibler tous les acteurs identifiables au sein de la ‘population électorale’.

    Cette approche repose sur l’idée selon laquelle, en tant que processus, les élections sont à la fois techniques et sociopolitiques. Il est donc important que n’importe quel programme de formation visant à renforcer la capacité de gérer efficacement le processus ne cible pas seulement les OGE. Il doit nécessairement inclure tous les autres acteurs qui doivent avoir un rôle et tenir des responsabilités dans le processus. Cela permettra d’encourager l’engagement et la participation des citoyens afin que le processus soit à la fois crédible et pacifique. Une telle formation contribuera à exposer les citoyens aux questions critiques qui sont au cœur des élections ainsi que leurs incidences sur l’efficacité et la crédibilité du processus. Le stage est donc spécifiquement conçu au profit d’un large éventail d’acteurs de la société civile, de personnel de sécurité électorale, d’organes de gouvernement, de partis politiques, d’observateurs électoraux, de communautés économiques régionales, d’ONG nationales/internationales, ainsi que d’OGE traditionnels.

    But et objectifs du stage

    Le principal objectif du stage est de fournir une formation globale sur la gestion du processus électoral dans le contexte de la paix et de la sécurité et ceci avec une perspective africaine. L’objectif de la formation est de renforcer les capacités des acteurs électoraux dans la gestion du processus électoral en vue de promouvoir des élections démocratiques et des transitions pacifiques sur le continent et ailleurs. L’objectif général sera d’aider les stagiaires à améliorer leurs connaissances et leur compréhension de ces questions cruciales telles que le cadre juridique des élections, les processus et les systèmes électoraux ainsi que les opérations électorales.

    Contenu du stage

    Afin d’améliorer les connaissances et les compétences liées à l’application des meilleures pratiques en matière de gestion des élections, la formation se concentrera sur les grandes catégories de connaissances, de compétences et d’attitudes. Les domaines spécifiques devant être couverts comprennent entre autres:

     Connaissance

    1. Normes et principes de la Conduite des Elections
    2. Cadre juridique des élections
    3. Systèmes électoraux
    4. Processus électoraux
    5. Opérations électorales
    6. Genre, femmes et élections
    7. Élections, conflit et sécurité

    Compétences

    8. Suivi et évaluation des élections
    9. Observation des élections
    10. Résolution des litiges électoraux

    Attitude

    11. Intégrité électorale
    12. Gestion des parties prenantes

    Groupe cible

    Comme il a été indiqué ci-dessus, la formation est conçue non seulement à l’intention des OGE, mais pour toutes les différentes parties prenantes qui ont un rôle important à jouer dans le processus électoral. Il s’agit des:

    • Acteurs de la société civile – les réseaux/les ONG nationales & internationales/les médias/ les groupes de jeunes /les Associations des femmes, les groupes religieux, les institutions traditionnelles.
    • Personnels de sécurité électorale
    • Organes du gouvernement – les institutions gouvernementales compétentes/ministères et organismes
    • Partis politiques
    • Groupes d’Observation des élections
    • Communautés économiques régionales – le personnel des unités de l’assistance électorale
    • Organes de gestion des élections – la section formation et les agents d’opérations.

    Résultats attendus

    Dans le cadre des efforts visant à renforcer les capacités de la composante civile des opérations de soutien à la paix, ce stage pourrait permettre de renforcer la contribution des civils aux opérations de maintien de la paix en Afrique de l’Ouest et au-delà. La spécificité de la formation découle de sa capacité à intégrer les questions de conflit dans les modules en articulant clairement la différence entre le cycle/processus électoral et la prévention ou l’escalade des conflits. Ce stage de formation permettra de doter les stagiaires d’instruments ou de compétences nécessaires pour identifier et prévenir les violences liées aux élections.

    Méthodologie d’enseignement

    L’animation sera interactive et reposera sur l’approche d’enseignement dite Apprentissage collaboratif par résolution de problèmes. Des méthodes d’apprentissage pour adultes tels que le travail/discussions en petits groupes, les exercices, le brainstorming, les exposés, les tables rondes, les études de cas, la recherche et les simulations seront utilisées.

    Processus de sélection

    Les candidats seront sélectionnés par une équipe de sélection sur la base des critères suivants:

    • Devrait être un Africain
    • Travailler dans un contexte africain pour les non-africains
    • Niveau d’éducation en tant que diplômé du secondaire
    • Capacité à payer les commissions d’engagement

     

    Contact at KAIPTC

    Pour les questions administratives Pour les questions relatives au contenu des cours
    Mme Marylyn Agblor
    Responsable de la coordination de la formation
    Tel.  00 233 (0) 302 718200 Ext. 1012
    Fax. 00 233 (0) 302 718201
    Email: marylyn.agblor@kaiptc.org
    Wg Cdr Christian Eshun (Rtd)
    Directeur de stage
    Tel: 00 233 (0) 302 718200 Ext 2130
    Mob: 00 233 (0) 243667759
    Email: christian.eshun@kaiptc.org