Programme sur la gestion des conflits

Programme de Gestion des Conflits (CMP)

Le maintien de la paix et de la sécurité en Afrique est un défi qui exige une réflexion novatrice pour répondre à la nature changeante des menaces à la sécurité. La gestion des conflits exige que tous les acteurs, les relations, les outils et les mécanismes soient déployés pour éviter, contenir et mettre fin aux conflits.

Dans le passé, les approches de règlement des conflits ont souvent été réactives plutôt que proactives. L’accent ayant été mis sur la réponse aux conflits après qu’ils aient éclaté au lieu d’essayer de les empêcher de dégénérer en premier lieu. Le programme CMP cible des initiatives locales, régionales et internationales visant à prévenir ou à résoudre les conflits à l’aide d’outils ou de mécanismes appropriés.

Le CMP contribue à la recherche empirique et à la formation sur les stratégies de prévention des conflits, de résolution et de rétablissement de la paix.

ISon travail s’articule autour de deux principaux projets suivants: le Projet Conflit et transformation des conflits et le Projet Fragilité et résilience.

Le premier projet porte sur la compréhension des questions de conflit, des acteurs et de leur rôle dans les conflits en Afrique de l’Ouest. Il examine également les conflits et les systèmes de conflits, la médiation (médiation multilatérale telle que les interventions de l’Union Africaine (UA) et la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans les conflits) et les infrastructures de paix. Il se penche également sur les efforts de médiation aux niveaux national et international.

Le projet Fragilité et résilience met en évidence un certain nombre de sources principales de fragilité en Afrique de l’Ouest et étudie les cadres d’intervention pour y remédier. Il se concentre sur la gestion des frontières, la prolifération des armes et les atrocités de masse, ainsi que le terrorisme, et comment ces facteurs influencent la fragilité des États d’Afrique de l’Ouest. Il examine en outre comment les États de la sous-région ont renforcé leur résilience en vue d’éviter des chocs sur le plan sécuritaire.


Projets spécifiques pour 2016/2017

Projet sur la cartographie des conflits et la résistance au stress: : Une étude approfondie de quatre pays de la CEDEAO permettra d’analyser le Libéria et la Côte d’Ivoire au niveau de l’Union du fleuve Mano, ainsi que le Niger et le Sénégal au niveau du Sahel. Ce projet permettra de dresser la carte des sources de conflit et de résilience et produira un recueil de lois qui entrainent des conflits d’interprétation dans ces pays. Les quatre rapports qui en résulteront serviront de base à un atelier du KAIPTC qui réunira des participants sélectionnés de chacun des pays en vue de partager et valider ces expériences. Cette étude permettra également d’orienter l’élaboration des politiques dans les pays ciblés.

Le Projet Armes légères et de petit calibre (ALPC) du Gouvernement du Japon visant à renforcer les capacités du Gouvernement libérien en matière de surveillance et de contrôle des armes après le retrait des effectifs de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL)’:
Ce projet contribue aux efforts de la communauté internationale en vue d’aider le Libéria à mieux répondre aux défis de sécurité potentiels qui pourraient survenir suite au retrait de la MINUL. Il met l’accent sur le renforcement des capacités dans trois domaines: la police, le contrôle des armes légères et le renforcement des capacités des acteurs de la sécurité des pays. Il s’agirait, plus précisément, d’une session d’amélioration des capacités de dialogue Sud-Sud afin d’accroître les possibilités des agents de police du Libéria; un projet d’étude de référence sur les ALPC et de base de données sur les armes, la gestion des stocks d’armes et un programme de formation lancé dans quatre communes identifiées au Libéria à l’intention des agents de sécurité de la commune.

Formation sur la gestion de la sécurité aux frontières: Le KAIPTC, en partenariat avec le Haut-commissariat d’Australie au Ghana, organisera un stage de formation de deux semaines sur la gestion de la sécurité aux frontières. Ce stage développera des compétences techniques et mettra en lumière les approches intégrées de gestion des menaces transnationales à la sécurité et du crime organisé aux frontières des Etats membres de la CEDEAO.

Équipe: John Pokoo – Head of Programme Afua Lamptey Frank Okyere Mustapha Abdallah