You are here:  HomeTrainingCoursesCourses ListCall for Applications: Maritime Security And Transnational Organized Crime Course (MSTOC 17-1)

Courses

Call for Applications: Maritime Security And Transnational Organized Crime Course (MSTOC 17-1)
15 December 2016 - 01 April 2017



Call for Applications

The Kofi Annan International Peacekeeping Training Centre (KAIPTC), Ghana – sponsored by Germany - will run a two weeks Maritime Security and Transnational Organized Crime Course.

KAIPTC INVITES APPLICATIONS FOR ADMISSION TO THE MARITIME SECURITY AND TRANSNATIONAL ORGANIZED CRIME Course (MSTOC 17 -1)

Course Date/Duration:    15 MAY – 26 MAY 2017
Course Capacity:        30 participants

Application Deadline:    01 APRIL

INTRODUCTION

The International Maritime Bureau (IMB) in its 2013 third quarter Piracy Report stated that piracy in global waters is currently at its lowest in the third quarter level since 2006. Though the worldwide figure is low, there has however been a gradual increase in pirate attacks along the Gulf of Guinea. In the first three quarters of 2013, the Gulf of Guinea region recorded over 40 piracy attacks, 132 crew-hostage situations and seven hijacked vessels. The pirates in this region are often heavily armed, violent and mostly target vessels and its crew along the coast, rivers, anchorages, ports and surrounding waters. More often than not, the pirates raid the vessels and steal the cargo usually crude oil, bulk cargo, weapons, medication and even fish/- products. The operations of the pirates in the region are characterized by high level of violence, with reported cases of attacking ships with automatic weapons and killing crew members.  These increases in number and extent of violence have gradually become a cause of concern for states, security analysts and persons engaged in maritime commerce.Piracy and Transnational Organized Crime Networks hamper national development and erode international maritime security. The effects of piracy and the Transnational Organized Crime Networks are clearly detrimental to the welfare and well-being of the population in the areas where they operate. They also create instability and foster breeding grounds for additional criminal activities. Their effects on at-risk youth and potential enabling of terrorist networks are an additional factor.

COURSE DESCRIPTION

The two-week Counter Piracy and Transnational Organized Crime Course is designed by and conducted at the KAIPTC to expose participants to relevant and current skills, expertise and best practices in the domain of counter piracy, maritime piracy, and transnational organized crimes within the broader African context in general, and West Africa specifically. The course facilitation team will be composed of resource persons from Training Institutions in Africa and abroad, NGOs, Peacekeeping Practitioners, as well as academia among others.

COURSE AIM

The overall aim of the course is to train security sector actors in the domain of counter- piracy/maritime security and explore its potential links to transnational organized crimes. The security sector actors will be trained and updated on the newest trends and issues in the rule of law regarding piracy and transnational organized crime in Africa generally, and West-Africa specifically. The course also aims to establish and foster regional cooperation and coordination between individuals and institutions engaged in counter-piracy and transnational crimes.

EXPECTED OUTCOME

At the end of the course, participants are expected to be equipped with;

•    an understanding of the nature of maritime insecurity and how it enables the furtherance of transnational organised crime ;
•    an enhanced ability to counteract piracy operations and transnational organized crime networks that operate and/or facilitate piracy
•    the capabilities to minimise the impact of piracy and its symbiotic/enabling effects on transnational organized crimes (drugs, human trafficking, and terrorism etc) through education and awareness of new laws, techniques, tactics, procedures and policies.


TARGET GROUP

Set at the operational level, the course targets a mixed group of middle level security sector practitioners from the following:

•    ECOWAS Maritime Security Structure officials
•    Government officials, operational level staffers of legislative bodies/policymakers; and
•    Security sector practitioners (Key representatives from civil society, Police, Border Police, Maritime Police, Navy, Militaries, Gas and Oil Platform (GOPLAT) Industrialists, intelligence actors, oil traders, and maritime/shipping/storage security officers) directly involved in operational planning and implementation of policies.
•    Individuals and researchers in the area of maritime border security

The selection process will strive to achieve gender balance of participants as much as possible.

COURSE CONTENT

The course is planned to cover the following modules:

•    Introduction to West Africa and it’s security challenges
•    Legal Frameworks on Maritime Security
•    Piracy/Armed Robbery
•    Illegal, Unreported and Unregulated Fishing (IUU)
•    Introduction to Transnational Organized Crimes, Money Laundering and Drug Trafficking
•    Human Trafficking / Migration
•    Arms Trafficking / Proliferation 
•    SALW Proliferation
•    Criminal Investigation / -Intelligence
•    Maritime Environmental Crimes
•    Threat Assessment, Maritime Patrolling and Pursuit
•    Security Sector Reform   
•    Reintegration and Reorientation
•    Human Security Management
•    Scenario based exercises
 
To complement the classroom work, there will also be a facility visit to the Vessel Traffic Monitoring and Information System (VTMIS) of the Ghana Maritime Authority as well as Tema Harbour.

METHODOLOGY

The problem-based learning approach will be used in the delivery of the ten-day residential course. Participants will play active roles in the learning process under the supervised guidance of a team of experienced facilitators. The course content will thus be delivered using a combination of tools such as; lectures, case studies, small group work exercises and simulation among others. The course will be conducted in both English and French.

HOW TO APPLY

Interested applicants are requested to kindly fill and submit an online application form Access the application form using the link http://lms.kaiptc.org/moodle/course/view.php?id=5&notifyeditingon=1

Cost of travel, accommodation and feeding for participants will be covered by the KAIPTC. (sponsored by German Ministry of Defence and Ministry of Foreign Affairs)

Contact at KAIPTC:

Ms Marylyn Akabutu
Course Coordination Officer
Tel.  00 233 (0) 302 718200 Ext. 1012
Fax. 00 233 (0) 302 718201
Email: marylyn.akabutu@kaiptc.org


CLOSING DATE FOR APPLICATIONS: 01 APRIL 2017





 

Appel à candidatures: Maritime Security And Transnational Organized Crime Course (MSTOC 17-1))
15 December 2016 - 01 April 2017



Appel à candidatures

Le Centre International Kofi Annan de Formation au Maintien de la Paix (KAIPTC), Ghana organisera une formation de deux semaines sur la sécurité maritime et la criminalité transnationale organisée. Cette formation est parrainée par l’Allemagne.

LE KAIPTC INVITE LES INTERESSES A S’INSCRIRE AU STAGE SUR LA SECURITE MARITIME ET LA CRIMINALITE TRANSNATIONALE ORGANISEE (MSTOC 17 -1)

Date/Durée de stage:                du 15 au 26 mai 2017
Nombre des stagiaires:                30 participants
Date limite de dépôt de candidature:     01 AVRIL

INTRODUCTION

Dans son rapport du troisième trimestre de 2013 sur la piraterie, le Bureau maritime international (BMI) a déclaré que la piraterie dans les eaux internationales est actuellement à son plus bas niveau observé au troisième trimestre depuis 2006. Bien que le chiffre soit bas à l’échelle mondiale, les attaques des pirates ont cependant graduellement augmenté le long du golfe de Guinée. Au cours des trois premiers trimestres de 2013, la région du golfe du Guinée a enregistré plus de 40 actes de piraterie, 132 situations de prise d’otages et sept (7) navires détournés. Les pirates de cette région sont souvent lourdement armés, violents et attaquent surtout les navires et leur équipage le long de la côte, des rivières, des ancrages, des ports et des eaux environnantes. Plus souvent qu’autrement, les pirates pillent les navires et s’accaparent de sa cargaison qui contient généralement du pétrole brut, de l’argent, des armes à feu, des drogues et des équipements d’aide à la navigation. Les activités des pirates dans la région sont caractérisées par un niveau élevé de violence, notamment des cas signalés d’attaque de navires avec des armes automatiques et d’exécution des membres de l’équipage. La hausse des cas d’attaques pirates et l’ampleur de la violence sont progressivement devenues un sujet de préoccupation pour les États, les analystes de la sécurité et les personnes exerçant le commerce maritime. Les réseaux de piraterie et de criminalité transnationale organisée entravent le développement national et constituent une atteinte à la sécurité maritime internationale. Les effets des réseaux de piraterie et de criminalité transnationale organisée nuisent au bien-être et à la prospérité des populations des régions où ils exercent leurs activités. Ils créent également l’instabilité et favorisent un climat propice au développement d’autres activités criminelles. Leurs effets sur les jeunes à risque et leur potentiel à favoriser le terrorisme sont un facteur supplémentaire à prendre en considération.

DESCRIPTION DU STAGE

Ce stage de deux semaines sur la lutte contre la piraterie et la criminalité transnationale organisée a été conçu et est dispensé par le KAIPTC pour présenter aux stagiaires des compétences, de l’expertise et des meilleures pratiques dans le domaine de la lutte contre la piraterie, la piraterie maritime et la criminalité transnationale organisée dans le contexte élargi de l’Afrique en général, et de l’Afrique de l’Ouest en particulier. L’équipe d’animation du stage sera composée, entre autres, de personnes ressources provenant des institutions de formation d’Afrique et de l’étranger, des ONG, des spécialistes en matière de maintien de la paix, ainsi que des universitaires.

BUT DU STAGE

L’objectif général de ce stage est de former les acteurs du secteur de la sécurité dans le domaine de la lutte contre la piraterie/sécurité maritime et d’explorer ses liens potentiels à la criminalité transnationale organisée. Les acteurs du secteur de la sécurité seront formés et mis à jour sur les dernières tendances et les questions d’état dans le cadre de la piraterie et de la criminalité transnationale organisée en Afrique en général, et Afrique de l’Ouest en particulier. Ce stage vise également à établir et promouvoir la coopération régionale et la coordination entre les individus et les institutions engagés dans la lutte contre la piraterie et la criminalité transnationale.

RÉSULTAT ATTENDU

A la fin de cette formation, les stagiaires devront être dotés:
•    d’une compréhension de la nature de l’insécurité maritime et comment elle permet l’avancée de la criminalité transnationale organisée;
•    d’une capacité accrue pour confronter les réseaux de piraterie et de criminalité transnationale organisée qui exploitent et/ou facilitent la piraterie;
•    des capacités à minimiser l’impact de la piraterie et de ses effets symbiotiques/catalyseurs sur la criminalité transnationale organisée (drogues, trafic humain et terrorisme, etc.) à travers l’éducation et la sensibilisation aux nouvelles lois, techniques, tactiques, procédures et politiques.


GROUPE CIBLÉ

Étant une formation de niveau opérationnel, le stage s’adresse à un groupe de spécialistes du secteur de la sécurité de niveau moyen comme suit:
•    Personnel de la structure de sécurité maritime de la CEDEAO
•    Représentants du gouvernement, membres du personnel de niveau opérationnel des organes législatifs/décideurs politiques; et
•    Spécialistes du secteur de la sécurité (principaux représentants de la société civile, de la police, de la police des frontières, de la police maritime, de la Marine, de l’armée, des industriels des plateformes gazières et pétrolières (GOPLAT), des agents de renseignement, des négociants en produits pétroliers et des agents de sécurité maritime, d’expédition ou de stockage) qui sont directement impliqués dans la planification opérationnelle et la mise en œuvre des politiques.
•    Particuliers et chercheurs opérant dans le domaine de la sécurité maritime
•    Les particuliers et les chercheurs dans le domaine de la sécurité maritime

Le processus de sélection des candidats tiendra compte, autant que possible, de l’équilibre entre les sexes.


CONTENU DU STAGE

Le stage porte sur les modules suivants:
•    Introduction à l’Afrique de l’Ouest et ses problèmes de sécurité
•    Cadres juridiques sur la sécurité maritime
•    Actes de piraterie, vols à mains armées
•    Pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN)
•    Introduction à la criminalité transnationale organisée, au blanchiment d’argent et au trafic de drogues
•    Trafic d’êtres humains et migration
•    Trafic et prolifération des armes
•    Prolifération des armes légères et de petit calibre
•    Enquête criminelle et renseignement
•    Délits environnementaux en milieu maritime
•    Evaluation des menaces, patrouille et poursuite maritimes
•    Réforme du secteur de la sécurité
•    Réintégration et réorientation
•    Gestion de la sécurité humaine
•    Exercices basés sur un scénario
 
Afin de terminer le travail en classe, le Système de suivi du trafic des navires et d’information (VTMIS) de l’Autorité maritime du Ghana ainsi que le port de Tema seront visités.

MÉTHODOLOGIE

La méthode d’apprentissage par résolution de problèmes sera employée pour dispenser cette formation de dix jours. Les stagiaires joueront un rôle actif sous la supervision d’une équipe d’animateurs expérimentés. Le stage sera ainsi offert au moyen d’une combinaison d’outils tels que des conférences, des études de cas, des travaux en petits groupes, des exercices de simulation. Le stage se déroulera en français et en anglais.


MODALITES D’INSCRIPTION

Les personnes intéressées sont priées de bien vouloir  remplir et soumettre le formulaire de demande en ligne.
Veuillez suivre ce lien pour accéder au formulaire de demande     http://lms.kaiptc.org/moodle/course/view.php?id=5&notifyeditingon=1


Les frais de voyage, d’hébergement et d’alimentation des stagiaires seront pris en charge par le KAIPTC. (Cette formation est parrainée par le Ministères allemand de la Défense et des Affaires étrangères).

Contact au KAIPTC:

Mme Marylyn Akabutu
Course Coordination Officer
Tél: 00 233 (0) 302 718200 Poste 1012
Fax. 00 233 (0) 302 718201
E-mail: marylyn.akabutu@kaiptc.org


 DATE LIMITE DE DEPOT DE CANDIDATURES: 01 AVRIL 2017